Notice Biographique

Vincent-Raphaël Carinola écrit des œuvres pour des formations instrumentales très diverses, avec ou sans dispositif électroacoustique, des oeuvres acousmatiques, pour la scène, des installations, etc.

 

À travers ses pièces il explore des domaines aussi divers que les processus génératifs (Tourmaline, Ohr(fee), Sens Interdit), la spatialisation du son (Cielo Vivo, Historia), la relation du geste instrumental aux dispositifs de diffusion (Devant la loi, Constructio ad sensum), l’intégration de l’image et de la scénographie dans le processus d’écriture (Typhon), les dispositifs interactifs (Toucher, Virtual Rhizome) ou la musique en réseau (Flux æterna).

 

Présentées dans de nombreux festivals, elles ont bénéficié de commandes de différents organismes (Fondation Boucourechliev, Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, Ministère de la Culture Français, Radio France, Centres Nationaux de Création Musicale...). Une partie très importante de ses oeuvres instrumentales s’est faite dans une étroite complicité avec des amis musiciens et des ensembles très engagés : Claudio Bettinelli, Anne Mercier, Fabrice Jünger, Frédérique Cambreling, Eric Porche, Jean Geoffroy, l’Ensemble XXI.n, L’Instant Donné, Odyssée, Zone(s) de Combat…

 

Il est actuellement professeur à l’École Supérieure de Musique Bourgogne-Franche-Comté et participe aux activités de recherche du Centre Interdisciplinaire d'Etudes et de Recherches sur l'Expression Contemporaine (CIEREC) de Université de Saint-Etienne, où il a soutenu une thèse de doctorat en 2019 portant sur la composition, les nouvelles technologies et les nouveaux agencements des catégories musicales.

 

Vit et travaille à Lyon et à Dijon.